QUAI DES ORFÈVRES

QUAI DES ORFÈVRES

QUAI DES ORFÈVRES

|

Jenny Lamour, chanteuse de music-hall douée, ne manque pas d’ambition. Elle accepte l’invitation à dîner de Brignon, homme riche et puissant qui peut l’aider dans sa carrière malgré l’opposition de Maurice, son époux. Jaloux et se croyant trompé, Maurice se précipite chez Brignon pour découvrir son rival assassiné.

Henri-Georges Clouzot, une fois levée l’interdiction lui empêchant de faire du cinéma en France, réalise le film « Quai des Orfèvres ». Afin de rattraper les années perdues, le réalisateur a essayé de viser le grand public en revenant aux films policiers. A ce moment-là, Louis Jouvet était un célèbre metteur en scène ainsi qu’un acteur de cinéma et de théâtre. Il n’a accepté de jouer dans le film de Clouzot qu’à certaines conditions : il devait pouvoir décider de l’organisation de l’emploi du temps et la majorité des acteurs devait faire partie de sa troupe. Henri-Georges Clouzot avait du respect pour Jouvet, comme acteur professionnel mais aussi comme ami : ils sont donc parvenus à se mettre d’accord. « Quai des Orfèvres » a obtenu le prix de la mise en scène au festival de Venise. Encore aujourd’hui, il est loué par les cinéphiles et les critiques de cinéma.

Réalisation Henri-Georges Clouzot

Avec Louis Jouvet, Simone Renant, Bernard Blier

Policier

VO français, sous-titres lituanien et anglais

1947, 106 min., France

N-13