LUMIÈRE D’ÉTÉ

LUMIÈRE D’ÉTÉ

LUMIÈRE D’ÉTÉ

|

Režisierius/Réalisation Jean Grémillon

Vaidina/Avec Madeleine Renaud, Pierre Brasseur

Drame

VO français

Sous-titres lituanien et anglais

1943, 112 min.

France

N-13

Michèle arrive à l’Ange Gardien,  une hôtellerie de montagne, pour retrouver son amant Roland, un peintre sans talent. Elle y fait la connaissance de Patrice, un homme prospère, propriétaire d’un château voisin, et Julien, un ingénieur venu pour la construction du barrage. Tous sont entraînés dans la ronde de la passion, de la jalousie et des intrigues, jusqu’au drame…
Bien que Jean Grémillon (1901-1959) reste l’un des réalisateurs les plus importants de l’histoire du cinéma français dans les années trente et quarante, il est souvent peu connu hors de la France. Musicien talentueux, il a tourné son premier long métrage dès la fin du muet mais ses premières tentatives rencontrent peu de succès. Jean Grémillon faisait parti du courant de réalisme poétique et travaillait avec Jacques Prévert, un scénariste et poète connu, Jean Gabin et Madeleine Renaud, des acteurs célèbres. Dans ses films les plus reconnus, Remorques (1941), Lumière d’été (1943) et Le Ciel est à vous (1944), il montre la vie des gens ordinaires et crée des portraits féminins très forts et modernes.